Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Présentation de la SICAV immobilière Luxembourgeoise (fonds immobilier)

Les SICAV immobilières luxembourgeoises s’installent progressivement sur le marché national. Importés directement du Grand-Duché, ces produits d’épargne offrent un accès facilité aux fonds de droit luxembourgeois qui sont à ce jour les plus commercialisés sur le marché européen.

Principes de fonctionnement d’un fonds immobilier au Luxembourg

Le fonds d’investissement de droit luxembourgeois est un fonds réglementé et spécialisé, enregistré sous le statut SICAV SIF. Établi comme un support de placement collectif et constitué sous forme de société, il fonctionne au même titre qu’un placement dans une SCPI. La Sicav luxembourgeoise se charge à cet effet d’acquérir des actifs immobiliers d’entreprise destinés à la location et dont il en assure la gestion intégrale pour le compte de ses épargnants (résidents ou non-résidents).

La Sicav immobilière luxembourgeoise est ouverte aux investisseurs avertis. Elle est accessible à partir de 125 000 euros (commission de souscription non comprise) pour une durée de détention minimale de 8 ans. La jouissance des parts quant à elle prend effet à la fin du 3ème mois suivant la date de la souscription.

L’objectif de ce fonds est de garantir une croissance de capital à partir d’un patrimoine activement géré. L’investissement est mené exclusivement dans un horizon à long terme et n’assure pas de revenus réguliers pour ses actionnaires. En d’autres termes, les revenus sont réinvestis dans le fonds.

Politique et stratégies d’investissement d’une Sicav immobilière Luxembourgeoise

Grâce à la libre circulation des capitaux à l’intérieur du Vieux continent, la commercialisation de fonds transfrontalière est devenue monnaie courante. C’est ce qui a permis au modèle luxembourgeois de se distinguer très rapidement sur le segment européen à travers une sélection d’actifs de qualité et diversifiés tant sur les thématiques proposées qu’au niveau du positionnement géographique. Cette politique est d’autant plus étayée par la mise en place d’un portefeuille au risque minima (dilué) et en mesure de générer des bénéfices à la hauteur des capitaux investis.

A préciser que la Sicav luxembourgeoise vise principalement des unités locatives de taille valant entre 5 et 20 millions d’euros et essentiellement composées de bureaux, de commerces de toutes catégories et des locaux d’activités.

Ces catégories d’actifs présentant actuellement une taille de marché notable (ceux des produits de la place associés à des projets immobiliers d’envergure), il convient d’appuyer leur efficacité du point de vue concurrentiel.

La gestion des Sicav au Luxembourg est orchestrée par des spécialistes du secteur ayant des connaissances approfondies du marché et en quête permanente d’excellence. Il n’est donc pas surprenant que la meilleure Sicav a réalisé une performance annualisée de 7%.

Avantages et risques d’un fonds immobilier dans une assurance-vie de droit luxembourgeois

Les Sicav immobilières luxembourgeoises présentent un bon nombre d’avantages pour les investisseurs locaux et pour les personnes qui souhaitent délocaliser leur fortune. Le fait uniquement de pouvoir investir à l’étranger sans franchir les frontières de son pays est un véritable atout. De plus, les actifs concernés sont positionnés sur un marché européen disparate offrant des performances et des capacités d’exposition aux risques variables. Le niveau de sécurité est de ce fait plus élevé. D’un autre côté, les organismes de placement collectif tels que les sicav et particulièrement celles de la place grand-ducale accordent un taux d’endettement jusqu’à 50%.

En tant que société agréée par le CSSF, la Sicav immobilière au Luxembourg bénéficie d’une exonération sur l’impôt des sociétés et sur l’impôt sur la fortune. Les revenus sont toutefois imposables à une taxe annuelle elle aussi très avantageuse (à raison de 0,01% des fonds propres de gestion locative). Pour les résidents, la fiscalité s’applique sur les plus-values mobilières.

Quant au risque généré par l’investissement, il implique la possibilité d’une perte en capital. Ni la performance, ni le rendement futur n’est garanti.